Monday, 3 May 2010

Un monstre chronophage nommé Twitter

Je n'ai pas ouvert Twitter ce matin, ce qui est assez exceptionnel. Non pas que je me sois interdit de le faire, mais simplement parce que je n'y ai pas pensé. Depuis que je me suis remis à publier sur Horizon, c'est plutôt la rédaction d'un nouveau billet qui occupe partiellement mon esprit. Twitter a pas mal d'avantages, ne serait-ce que la possibilité de parcourir très rapidement une multitude d'informations concernant la marche du monde, publiées par les médias pré-sélectionnés sur une liste. Twitter permet aussi d'échanger brièvement, en temps réel, des points de vue sur ces informatisons avec d'autres utilisateurs de ce service, dont un grand nombre de journalistes. Ce qui fait qu'on se laisse facilement prendre à ce genre de jeu avec comme conséquence : passer, chaque jour, énormément de temps à lire et commenter l'actualité politique et culturelle - principal intérêt de Twitter à mon avis. Mais, j'ai de nouveau envie d'écrire des textes qui dépassent les 140 signes. Et comme le climat atmosphérique s'y prête - une semaine sous la pluie selon Weather Underground -, j'envisage d'alimenter mes blogs, tout au long de cette période pluvieuse. Ce qui aura pour avantage de laisser Twitter un peu de côté, car l'utilisation de cette plate-forme de micro-blogging est bien trop chronophage.

No comments:

Post a Comment